Association Bloom

Contre la destruction de l'océan, du climat et des pêcheurs artisans

Une ONG 100% efficace

Vous mobiliser Faire un don

Quel est le problème ?

La France s’illustre par sa médiocrité en matière de protection de la biodiversité océanique. Bien que notre pays forme la deuxième puissance maritime mondiale après les États-Unis, nous sommes classés au 17ème rang en ce qui concerne notre ratio d’aires marines protégées : contrairement aux États-Unis qui protègent 23% de leur ZEE (zone économique exclusive) ou au Royaume-Uni qui a sanctuarisé 39% de ses eaux (voir le MPA Atlas), la France en protège moins de 4%. Ces aires protégées se situent majoritairement dans des zones éloignées et peu fréquentées comme l’Océan austral.

En France métropolitaine, loin des annonces claironnées par le Président Macron que la France protège “plus de 30%” de son territoire marin, le pourcentage de protection tombe à un niveau quasiment inexistant :  en Manche, Atlantique et Mer du Nord, seul 0,005% des eaux françaises sont totalement protégées.

Ainsi, bien que les aires marines protégées (AMP) soient des solutions indispensables pour restaurer la biodiversité océanique, les habitats marins et le climat de la planète, force est de constater que leur mise en oeuvre est un échec : l’immense majorité des aires marines dites “protégées” aujourd’hui ne le sont pas le moins du monde.

Après avoir obtenu du Grenelle de la Mer en 2009 l’engagement de la France de protéger 20% de sa ZEE (zone économique exclusive) dont la moitié en réserves intégrales (zones de “no-take”), BLOOM se ré-engage dans le combat des AMP face à l’évidence que l’Etat a failli à sa mission.

Vous aussi, agissez pour l'Océan !

Faire un don
Réservation en ligne
Je réserve un hôtel solidaire

Je réserve un hôtel solidaire

Achat solidaire
Je fais un achat solidaire

Je fais un achat solidaire

Mobilisation
Je défends les combats de BLOOM

Je défends les combats de BLOOM

Contre-pouvoir citoyen
J’alerte les décideurs

J’alerte les décideurs