Association Bloom

Contre la destruction de l'océan et des pêcheurs

Une ONG 100% efficace

Évaluation des pratiques publiques et privées

En tant que lanceur d’alertes et contre-pouvoir efficace, BLOOM se bat pour que pour que les politiques et les finances publiques ne détruisent plus l’océan et ceux qui en dépendent. BLOOM s’assure que les élus et les acteurs du secteur privé respectent le droit et leurs engagements.

Nos participations à des consultations publiques

BLOOM est engagée sur le terrain législatif et participe à des consultations publiques. Retrouvez ici nos principales contributions classées par thème.

Règlement mesures techniques

En prévision d’un rapport sur la mise en œuvre du nouveau règlement relatif aux « Mesures techniques », la Commission européenne a lancé une consultation publique jusqu’au 15 février 2021 pour demander aux acteurs concernés si ce règlement était bien appliqué et suffisant. Comme il s’agit notamment du règlement qui interdit la pêche électrique dans les eaux européennes, BLOOM y a répondu en focalisant les questions concernant « l’innovation » et le respect ou non de la règlementation.

FEAMP

La France a lancé une consultation publique en prévision de son programme opérationnel sur le prochain FEAMP (2021-2027) à la Commission européenne. Ce document doit préciser la manière dont la France entend utiliser les crédits européens qui lui seront accordés.

Thon rouge

BLOOM a répondu le 11 mars 2020 à une consultation publique concernant un projet d’arrêté qui détermine les conditions d’exercice de la pêche de loisir au thon rouge pour l’année 2020.

Pêche profonde

Le règlement encadrant la pêche profonde en Europe et qui établit l’interdiction du chalutage au-delà de 800 mètres de profondeur a fait l’objet d’une évaluation. Dans ce cadre, une consultation publique, à laquelle BLOOM a participé, a été initiée par la Commission européenne en 2020.

Le Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer a lancé une consultation, ouverte du lundi 1er août 2016 au lundi 29 août 2016, sur un projet d’arrêté portant interdiction de la pêche au chalut de fond au niveau des fonds marins supérieurs à 800 mètres pour les navires de pêche battant pavillon français.

Chalutage dans la bande côtière

Les arts traînants tels que le chalut sont interdits dans la bande des trois milles. Il existe cependant de nombreuses dérogations. La DIRM-MEMN (direction inter-régionale de la mer – Manche est – Mer du Nord) a lancé une consultation publique sur trois projets d’arrêtés préfectoraux visant à autoriser par dérogation, en région Normandie – Manche Est, le chalutage dans la bande côtière des 1,5-3 milles pour le maquereau, la seiche, la sole et la plie.

BLOOM condamne fermement dans ce communiqué le projet d’arrêté préfectoral autorisant la pêche au chalut pélagique dans le Golfe de Gascogne durant la période hivernale. Cette activité durant la saison de reproduction remettrait sérieusement en cause la préservation de la ressource.

Aileronnage de requin

Le 29 juillet 2020, BLOOM a contribué à une consultation publique sur la question de « l’aileronnage » de requins, appelant le label MSC à améliorer drastiquement son ambition afin de ne pas éroder davantage sa crédibilité déjà régulièrement mise à mal.

Label

BLOOM a répondu à une consultation lancée par la Commission européenne sur un label écologique de l’UE pour les produits de l’aquaculture et de la pêche qui s’est achevée le 31 juillet 2015.

 

Évaluation des eurodéputés et du gouvernement

Nos représentants au Parlement européen clament tous défendre l’océan, mais qu’en est-il vraiment ?
Quelques semaines avant les élections européennes de 2019, afin d’éclairer les citoyens sur leur choix lors des élections européennes, BLOOM a réalisé un classement des eurodéputés français, en fonction de leurs votes en matière de protection de l’océan. Pour ce faire, les 32 plus importants votes des eurodéputés français concernant la pêche et sa durabilité ont été analysés. Nous avons ensuite attribué des notes en fonction des résultats de cette sélection.

En 2017, notre équipe a dressé une liste non exhaustive de faits à savoir ou à retenir pour se rappeler et juger l’action du gouvernement Macron en matière de transition écologique et solidaire. Les citoyens ont été invités à nous aider à compléter cette liste qui doit nous servir de mémoire collective. Pour les élections présidentielles de 2022, BLOOM prépare un travail similaire afin de faire un bilan du quinquennat.

À lire aussi :

Interpellation des élus, évaluation des politiques, découvrez toutes les mobilisations que nous avons réussies grâce à vous !

 

Évaluation des pratiques privées

BLOOM n’entend pas laisser l’industrie agir impunément en trompant le consommateur. Retrouvez ici nos principales évaluations et enquêtes classées par thème.

Label MSC

BLOOM a démontré que la grande pêche industrielle à fort impact représente 83% des volumes certifiés MSC entre 2009 et 2017 mais seulement 32% de ses illustrations photographiques sur la même période. Au contraire, la petite pêche à faible impact ne représente que 7% des volumes certifiés entre 2009 et 2017 mais 47% des illustrations.
Le MSC est devenu une barrière à la transformation du secteur de la pêche. En instrumentalisant les petits pêcheurs côtiers dans sa communication, le MSC fait le greenwashing de la pêche industrielle et lui facilite, voire lui maintient, l’accès aux marchés au moment même où croît la défiance vis-à-vis des méthodes de production industrielle.

Pêche profonde

Classement des supermarchés

BLOOM a évalué la politique générale d’achats de poissons des six principaux groupes de distribution alimentaire ainsi que leur approvisionnement spécifique en poissons profonds, issus de pêches particulièrement destructrices et non durables. Nos équipes ont donc dressé un classement 2013 des supermarchés, pour savoir à quelle enseigne se fier pour acheter son poisson.

Analyse des comptes de la SCAPECHE

L’analyse des comptes réalisée par BLOOM est la clef de voûte de la campagne contre le chalutage profond. Elle révèle une situation en tous points contradictoire aux dires de la flotte des Mousquetaires : les deux principales flottes pratiquant la pêche au chalut de fond à plus de 1500 mètres dans l’Atlantique Nord-Est, malgré des subventions publiques substantielles, opèrent à perte de façon chronique, et cette pêche n’est absolument pas viable économiquement. En effet, en dépit de près de 10 millions d’euros de subventions perçues entre 2002 et 2011 et 20 millions d’euros injectés par le groupe Intermarché, la Scapêche a accumulé plus de 19 millions d’euros de pertes courantes.

Le poisson dans la restauration scolaire

Cette étude analyse la filière d’approvisionnement en poisson de la restauration scolaire et montre que les écoliers français sont, malgré eux, complices de la surpêche, de l’extinction d’espèces et de la destruction de l’environnement marin. En effet, jusqu’à 90% des communes servaient dans les cantines du poisson profond comprenant des espèces en danger d’extinction.

Squalane de requin

En mars 2015, BLOOM a analysé 72 crèmes pour la peau comportant la mention « squalane » sur leur étiquette. Cette mention ne précise pas si cette substance hydratante couramment utilisée en cosmétique est d’origine animale (huile de foie de requin) ou végétale (olive ou canne à sucre). Les résultats sont formels pour 62 de ces crèmes : une sur cinq contient du squalane de requin !

Fraude à l’étiquetage sur le poisson

La traçabilité de la filière poisson est étudiée dans cette enquête inédite en France sur la fraude à l’étiquetage de poissons. Réalisée en partenariat avec l’ONG Oceana, des chercheurs de l’INSERM et du Muséum national d’Histoire naturelle ainsi que le magazine Terra Eco, cette étude utilise des tests d’ADN sur près de 400 échantillons récoltés pendant un an en grandes surfaces, dans les poissonneries, les restaurants, dans les plats préparés et les produits surgelés pour passer au crible la traçabilité de la filière poisson en France. Les résultats montrent que la substitution d’espèces en France est rare, avec un taux qui se situe à 3,5%. La fraude est en revanche très élevée en ce qui concerne le thon rouge.

Contenus
associés

Accompagnement des élus

Accompagnement des élus

Le terrain législatif : le terrain de bataille sur lequel BLOOM gagne !
Mobilisation citoyenne

Mobilisation citoyenne

BLOOM appelle régulièrement les citoyens à agir en interpellant publiquement sur les réseaux sociaux et par mail nos élus, pour leur rappeler leurs engagements.

26 avril 2019

BLOOM lance sa plateforme d’évaluation des eurodéputés

BLOOM lance sa plateforme d’évaluation des eurodéputés

À quelques semaines des élections européennes, il est temps de faire le bilan. Nos représentants au Parlement européen clament tous défendre l’océan, mais qu’en est-il vraiment ?

Vous aussi, agissez pour l'Océan !

Faire un don
Réservation en ligne
Je réserve un hôtel solidaire

Je réserve un hôtel solidaire

Achat solidaire
Je fais un achat solidaire

Je fais un achat solidaire

Mobilisation
Je défends les combats de BLOOM

Je défends les combats de BLOOM

Contre-pouvoir citoyen
J’alerte les décideurs

J’alerte les décideurs