Association Bloom

Contre la destruction de l'océan et des pêcheurs

Une ONG 100% efficace

Vous mobiliser Faire un don

15 avril 2022

Enfin une bonne nouvelle pour le climat et la biodiversité !

Une coalition d’ONG (Greenpeace, Blue Marine Foundation, Marine Conservation Society and Oceana) a réussi à faire interdire les activités de pêche destructrices — dont le chalutage de fond — dans quatre aires marines protégées (AMP) britanniques. On vous explique pourquoi c’est une victoire importante.

Le chalutage est l’une des pires techniques de pêche au monde : elle consiste à racler les fonds océaniques avec des filets lestés par des chaines métalliques ou des panneaux qui capturent les espèces sans distinction. Le chalutage consomme énormément de carburant. Il représente 26% des prises au niveau mondial.

Pourquoi la victoire de la coalition d’ONG est-elle importante ?

En poussant le gouvernement britannique à interdire les pêches destructrices dans les Aires Marines Protégées, les ONG ouvrent une brèche pour notre bataille contre les lobbies et les États anti-climat et anti-biodiversité. Nous prolongerons et porterons ce combat en France et en Europe.

Protéger l’océan, c’est protéger notre avenir. Pour rappel : l’océan et l’écosystème marin sont au cœur de la lutte contre le réchauffement climatique. Chaque année, l’océan absorbe 25% de nos émissions de CO2, ce qui régule le climat de la planète. Détruire l’océan et son écosystème, c’est donc nous condamner collectivement.

À quoi servent les Aires Marines Protégées (AMP) ?

Les Aires Marines Protégées (AMP) permettent une régénération spectaculaire des écosystèmes et des populations d’animaux marins. En l’absence d’activités humaines extractives, les biomasses d’espèces marines explosent. Des chercheurs ont calculé que la biomasse des poissons était 670 fois plus importante dans les zones que dans les zones adjacentes non protégées.

Une zone océanique réellement épargnée contribue à la reconstitution globale de la biodiversité et des écosystèmes marins. La création d’Aires Marines Protégées est donc une mesure indispensable et très efficace pour restaurer la santé de l’océan.

La France a-t-elle beaucoup d’AMP ?

Malheureusement, non. Bien que notre pays forme la deuxième puissance maritime mondiale après les États-Unis, nous sommes classés au 17ème rang en ce qui concerne notre ratio d’aires marines protégées : contrairement aux États-Unis qui protègent 23% de leur ZEE (zone économique exclusive) ou au Royaume-Uni qui a sanctuarisé 39% de ses eaux, la France n’en protège que 4%.

Mais pis encore… les aires marines dites « protégées » en Europe ne le sont en fait pas du tout. Des engins de pêche raclant le fond et détruisant la faune et la flore marines comme le chalut ou la senne de fond sont parfaitement autorisés à y sévir quotidiennement.

C’est ce contre quoi nous allons nous battre dans les prochains mois et les prochaines années.

Pour conclure : merci et BRAVO à la coalition d’ONG pour cette victoire ! Comptez sur nous pour ne laisser aucun répit aux gouvernements et aux lobbies climaticides. Le combat ne fait que commencer!

Contenus
associés

10 novembre 2015

EUROPE : UN PAS DE PLUS VERS LA PROTECTION DES OCEANS CONTRE LE CHALUTAGE PROFOND

EUROPE : UN PAS DE PLUS VERS LA PROTECTION DES OCEANS CONTRE LE CHALUTAGE PROFOND

Le Parlement européen doit désormais conclure les négociations avec le Conseil et la Commission

02 janvier 2011

UNE MÉTHODE DE PÊCHE DESTRUCTRICE

UNE MÉTHODE DE PÊCHE DESTRUCTRICE

02 janvier 2011

IMPACTS DE LA PÊCHE

IMPACTS DE LA PÊCHE

Vous aussi, agissez pour l'Océan !

Faire un don
Réservation en ligne
Je réserve un hôtel solidaire

Je réserve un hôtel solidaire

Achat solidaire
Je fais un achat solidaire

Je fais un achat solidaire

Mobilisation
Je défends les combats de BLOOM

Je défends les combats de BLOOM

Contre-pouvoir citoyen
J’alerte les décideurs

J’alerte les décideurs