Association Bloom

Contre la destruction de l'océan et des pêcheurs

Une ONG 100% efficace

18 octobre 2016

Préservation de l’Océan austral : on attend le feu vert de la Russie et de la Chine

La problématique de création d’aires marines protégées est de nouveau à l’ordre du jour de la réunion annuelle internationale de la Commission pour la conservation de la faune et la flore marines de l’Antarctique (CCAMLR) se déroulant actuellement à Hobart, en Australie. Cette commission réunit 24 états (dont la Chine et la Russie, principaux freins aux négociations) et l’Union Européenne pour quinze jours de négociations. Au cœur des discussions : la création de deux vastes aires marines protégées en Antarctique-Est (violet sur la carte ci-après) et en mer de Ross (orange).

Les deux sanctuaires marins proposés cette année, source : antarcticocean.org

L’Océan austral : une zone à enjeux écologiques planétaires

La création d’aires marines protégées en Antarctique serait “vitale car elles protégeraient des écosystèmes encore immaculés” a déclaré Andrea Kavanagh, directrice des travaux sur l’Antarctique et l’Océan austral de l’ONG the Pew Charitable Trusts. En effet, les eaux de l’Océan austral abritent des écosystèmes exceptionnels en bonne partie préservés des activités humaines. De plus, les scientifiques ont estimé que l’Océan austral produisait environ trois quarts des nutriments qui alimentent la vie dans le reste des océans mondiaux et la région abrite également la plupart des pingouins et baleines du monde.

Des projets d’aires marines protégées freinés par des enjeux économiques

Toutefois, les efforts pour établir un réseau de zones protégées dans l’Océan austral sont entravés par des conflits politiques internes et des exigences qui priorisent les intérêts de pêche et autres industries extractives par rapport à la conservation de la région. La CCAMLR opérant par consensus, un seul vote négatif peut faire échouer la proposition. La Russie et la Chine ont été les principaux freins à la création des deux AMP de l’Antarctique-Est et de la mer de Ross, jugeant ces mesures trop restrictives pour la pêche. “On a vu passer cinq fois ces deux AMP dans les négociations annuelles de la CCAMLR sans qu’elles ne soient adoptées” s’est exclamée Cassandra Brooks, l’auteure principale de la publication Science-based management in decline in the Southern Ocean, publiée le 14 octobre à l’occasion du meeting annuel de la CCAMLR 2016.

Un possible déblocage des négociations

Suite au refus de création d’un sanctuaire (d’initialement 1,25 million de km2) dans la mer de Ross, l’Australie propose désormais la création d’un sanctuaire d’un million de km2 (équivalent à la superficie de l’Égypte) sur quatre aires et a soumis ce projet révisé à la réunion de cette année. “Cette réduction d’échelle répond aux préoccupations de certains pays qui estimaient que la zone était trop vaste“, a déclaré le chef de la délégation australienne Tony Fleming.

Après plusieurs années de négociations, la Chine a déclaré en 2015 être favorable à la création de l’aire protégée en mer de Ross mais s’est opposée à celle en l’Antarctique-Est.

Du côté de la Russie, “Il y a eu beaucoup de mouvements de la part du pays en terme de prise de conscience écologique, venant du gouvernement de Poutine” s’est exprimé Andrea Kavanagh. Selon elle, la Russie aborde ces négociations de façon positive. Pour preuve, en janvier, Poutine avait déclaré 2017 comme l’année de l’écologie en Russie. Il a également récemment affiché la volonté d’agrandir la taille de l’AMP autour des Terres François Joseph en Arctique.

Espérons, donc, que la Chine et la Russie acceptent enfin de soutenir les autres membres de la CCAMLR afin de préserver cette précieuse région des activités humaines destructrices.

SOURCES :

C. M. Brooks, L. B. Crowder, L. M. Curran, R. B. Dunbar, D. G. Ainley, K. J. Dodds, K. M. Gjerde, U. R. Sumaila. Science-based management in decline in the Southern Ocean. Science, 2016; 354 (6309): 185 DOI: 10.1126/science.aah4119

https://www.theguardian.com/world/2016/oct/17/antarctic-marine-reserves-deal-within-reach-as-russia-thaws-environmental-stance?CMP=Share_iOSApp_Other

http://www.dailymail.co.uk/wires/afp/article-3842514/Russia-holds-key-Antarctic-marine-sanctuaries.html

http://www.rtl.fr/actu/environnement/sanctuaires-marins-en-antarctique-l-australie-optimiste-7774904301

Vous aussi, agissez pour l'Océan !

Faire un don
Réservation en ligne
Je réserve un hôtel solidaire

Je réserve un hôtel solidaire

Achat solidaire
Je fais un achat solidaire

Je fais un achat solidaire

Mobilisation
Je défends les combats de BLOOM

Je défends les combats de BLOOM

Contre-pouvoir citoyen
J’alerte les décideurs

J’alerte les décideurs